Equipe:
Durée: 96‘
Genre:
Date de sortie: 17/11/2009
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Ebenezer Scrooge aborde la prériode de Noël avec son dédain et son avarice habituels, maltraitant comme toujours son malheureux employé et son joyeux neveu. Lorsque les fantômes des Noëls passés, présent et à venir l'entraînent dans un voyage fantastique et révélateur, il est confronté aux vérités qu'il ne voulait surtout pas regarder en face...

Notre critique:

Avec Robert Zemeckis à la barre, on ne peut pas dire que Disney fait les choses à moitié. En effet, le réalisateur de BACK TO THE FUTURE et de FORREST GUMP a, depuis THE POLAR EXPRESS et BEOWULF, démontré sa volonté de se lancer à corps perdu dans la 3D et le motion capture… avec plus ou moins de réussite.
Avec A CHRISTMAS CAROL, Zemeckis fait preuve en tout cas un savoir-faire indéniable en terme d’images de synthèse et d’utilisation intelligente du relief. L’atmosphère du conte de Dickens, les décors, le réalisme des personnages sont remarquables. Et lorsque l’esprit de Marley (l’associé décédé de Scrooge) apparaît, effrayant à souhait, superbe fantôme animé, il est clair que l’on ne peut que se dire que la technique est maintenant formidablement au point!
Bien sûr, cette énième adaptation du conte célèbre de Charles Dickens (en comptant téléfilms et films de cinéma, on arrive à plus de 50 adaptations!) ne surprendra pas grand-monde tant l’histoire est devenue un classique. Mais le soin apporté à la mise en scène et aux voix derrière les personnages –Jim Carrey composant pas moins de 5 voix différentes- ne manqueront certainement pas de convaincre un public familial.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...