Equipe:
Genre: Film de science-fiction
Date de sortie: 10/11/2009
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Institut d'astrophysique en Inde. Les scientifiques observent des éruptions solaires immenses et d'énormes quantités de neutrinos traversent l'espace engendrant des réactions physiques importantes sur la terre...

 

Notre critique:

Selon le calendrier Maya, la fin du monde aura lieu en 2012… Vous ne le saviez pas? Et bien maintenant avec la sortie du 2012 de Roland Emmerich (INDEPENDENCE DAY, THE DAY AFTER TOMORROW), vous risquez d’en entendre parler plus que de raison…

Film catastrophe classique dans sa forme et son fond, 2012 porte cependant la catastrophe à son sommet puisqu’ici il ne s’agit plus d’un avion, d’une tour ou même d’une région du monde, mais bien du monde entier qui risque de disparaître dans une apocalypse… Si le film démontre avant tout à quel point les effets spéciaux visuels sont devenus remarquables, bluffants (même si il y a encore des ratés), il démontre hélas aussi à merveille les limites de ceux-ci en l’absence d’un scénario valable!

Et côté scénario, là, 2012 nous fait la totale: les invraisemblances sont légion, l’incohérence est absolue et l’absence d’émotion est la règle (un comble pour un film catastrophe!). A force d’être mauvais, le scénario en devient comique et les raisons de se payer quelques fous rires ne manquent pas (le premier vol en avion est à mourir de rire). Et finalement, c’est peut-être la seule raison d’aller voir en salle ce superbe raté de plus à mettre sur le compte du spécialiste de blockbuster qu’est devenu Roland Emmerich…

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...