Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Film d'action
Date de sortie: 04/04/2006
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un flic un peu au bout du rouleau est chargé de conduire, à la place d'un de ses collègues absent, un petit détenu du poste de police vers le palais de justice voisin situé à seize blocs de là. Mais voilà le petit détenu insignifiant a vu des choses qu'il n'aurait pas dû voir et qui implique quelques flics pourris qui, eux, sont bien décidés à ne pas le laisser arriver au palais...

Notre critique:

Depuis quelques films, Bruce Willis se laisse aller à des rôles de contre-emploi ou à des rôles, comme ici dans 16 BLOCKS, loin des héros musclés qu’il a autrefois interprétés… Est-ce l’âge ou simplement parce qu’il est passé de mode (diront les mauvaises langues…)? Quoi qu’il en soit le voici donc en flic alcoolo, vieillissant, une sorte d’ombre de flic…

Et c’est un deuxième vétéran -du film d’action cette fois- qui se charge de la mise en scène, puisque l’on retrouve aux commandes, Richard – Lethal Weapon – Donner. Pour ce spécialiste, 16 BLOCKS fait presque office de huis-clos tant les scènes d’action sont limitées à l’essentiel, tout en restant bien sûr très efficaces. Le récit est quant à lui fort classique même si la situation de départ est amusante: un flic pourchassé par ses collègues au milieu d’un quartier qu’il connaît par coeur et traînant avec lui un type qui l’embarrasse plutôt qu’autre chose. Heureusement le scénario réserve un ou deux retournements de situation au bon moment qui maintiennent le suspens.

Hormis Bruce Willis, le casting est bon: David Morse en flic pourri et calme est parfait et Mos Def (MONSTER’S BALL, THE ITALIAN JOB) est assez soufflant dans son rôle de prisonnier semi-agaçant et attendrissant.

L’ensemble fonctionne donc bien sans pour autant révolutionner le genre…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...