BIFFF 2024: le palmarès

BIFFF 2024: Le Palmarès

Pour la première fois, le BIFFF inaugure une sorte de palmarès anticipé le vendredi soir alors que la clôture finale se fera le dimanche soir du 21 avril. Cela pour permettre des projections spéciales le dimanche reprenant les gagnants de tous les prix. Une idée sympa qui est déjà souvent présente dans de nombreux autres festivals.

Or donc, c’est vendredi 19 que les organisateurs ont présenté le palmarès du BIFFF 2024 avant la projection de HUMANIST VAMPIRE SEEKING CONSENTING SUICIDAL PERSON.

Dès le début et pour percer une fois de plus l’abcès d’une projection de LOVE LIES BLEEDING qui s’est terminée par une certaine violence d’un public peu habitué aux rituels du BIFFF, les organisateurs ont tenu à rappeler que le BIFFF est un lieu d’inclusion et que toute violence, qu’elle soit verbale ou physique n’a pas sa place (voir le droit de réponse du BIFFF ci-dessous).

La cérémonie du palmarès s’est ensuite déroulée dans la bonne humeur; en voici les prix principaux:

Emerging Raven:
SLEEP de Jason Yu

Black Raven :
Mention spéciale à UNSPOKEN de Daming Chen
Le prix est attribué à ELLIPSIS de David Marqués

White Raven :
Mention spéciale à IN A VIOLENT NATURE de Chris Nash
Le prix est attribué à RIVER de Junta Yamaguchi

Prix de la Critique UCC-UPCB:
RIVER de Junta Yamaguchi

Compétition Européenne (Melies) :
Mention spéciale à MOSCAS (FLIES) de Aritz Moreno
Le prix est attribué à : FRANKY FIVE STARS de Birgit Möller

Compétition Internationale
Silver Ravens
YOUR MONSTER de Caroline Lindy
CUCKOO de Tilman Singer
Golden Raven
STEPPENWOLF de Adilkhan Yerzhanov

Prix du public:
RIVER de Junta Yamaguchi

Le reste du palmarès est disponible ici: https://www.bifff.net/palmares-2024/

BIFFF 2024: Day of the Ravens

Droit de réponse de l’organisation du BIFFF face aux articles des médias suite aux événements survenus lors de la projection de LOVE LIES BLEEDING:

[début du communiqué]

Comme vous avez pu le lire sur les différents médias sociaux, nous avons connu une séance compliquée au BIFFF samedi soir.

Ce samedi 13 avril à 19h, nous projetions LOVE LIES BLEEDING, un film très attendu, surtout par la communauté LGBTQIA+, et qui nous tenait fortement à cœur, devant un public d’environ un millier de personnes.

Ce soir-là, des propos homophobes et lesbophobes ont été tenus par quelques spectateurs et ont suscité de fortes réactions émotionnelles parmi les membres de la communauté LGBTQIA+.

Le BIFFF est connu mondialement pour son public très expressif pendant les séances, avec des codes spécifiques qui en font une expérience unique. Les propos homophobes et lesbophobes sont évidemment inacceptables et n’ont pas leur place au festival. Ils vont à l’encontre des convictions et valeurs du festival.

Ni nos bénévoles ni la sécurité n’ont immédiatement été mis.es au courant de ces agissements. Ces évènements ont entraîné à l’encontre de notre public des réactions de violence physique isolées tout autant intolérables.

Par la suite, une quarantaine de personnes ont quitté la salle et un attroupement de personnes se revendiquant allié·es de la communauté LGBTQIA+, se sont retrouvées devant les portes de la salle en exigeant l’arrêt immédiat de la projection, ce qui a poussé le service de gardiennage des lieux à contacter la police afin d’éviter une escalade de violence et de sécuriser toutes les personnes présentes sur le site.

Nos bénévoles ainsi que des intervenant·es du groupe ont finalement réussi à canaliser la foule en manifestation plus pacifique à l’entrée du festival. La police n’est pas intervenue auprès des manifestant·es, respectant leur liberté d’expression, tel que demandé par l’organisation du festival.

Le public encore en salle a été pris au dépourvu par l’ampleur de la situation lors de leur sortie, ignorant pour la plupart les raisons de la colère des manifestant·es, et particulièrement touché·es de devoir faire face à une foule scandant « dehors les lesbophobes ».

Cet incident a marqué de façon viscérale toutes les personnes concernées, y compris l’équipe du BIFFF.

Il est évident que nous ne cautionnons absolument pas le moindre commentaire discriminant de la part de notre public. L’humour doit rester collectif et jamais aux dépens des autres. Tout public, y compris le public LGBTQIA+, a le droit de profiter du festival dans un sentiment de respect commun et de sécurité, et dans l’esprit convivial et familial qui est le nôtre.

Notre festival dispose déjà de mesures structurelles pour encadrer et répondre à tout sentiment de violence ressentie par les membres de notre public et de notre équipe. Les bénévoles présent·es devant la salle ont pour consigne de contacter immédiatement les organisateurs·trices et la sécurité si une situation pareille leur est signalée, afin d’identifier les personnes ayant des propos violents dans la salle, et de leur demander de cesser. Ces mesures peuvent aller jusqu’à l’exclusion du festival.

Nous avons recueilli un maximum de témoignages pour avoir une vue globale de cet incident, et nous avons entamé un processus de réflexion pour améliorer les mesures déjà en place en lumière des derniers évènements, améliorer la formation de nos bénévoles, et réfléchir à d’autres mesures pour rappeler à toutes et à tous que le festival est un endroit de rencontre et de partage, où tout public doit se sentir en sécurité. Nous avons dès à présent décidé de rappeler ces règles à chaque début de séance, et avons augmenté la présence de la sécurité dans la salle.

Nous ne pouvons accepter que le BIFFF soit qualifié sans nuance « d’homophobe, transphobe, et lesbophobe ». Depuis 42 ans, nous œuvrons pour l’inclusivité et la diversité de notre sélection, de nos événements, de nos invité·es, de notre public, ainsi que de nos jurys. Le festival, comme la société, doivent évoluer.

Nous étions et sommes toujours fier·es de pouvoir présenter des films de tous horizons sans discrimination aucune. La sélection de LOVE LIES BLEEDING fait partie de cette fierté et s’intégrait dans des projets que le BIFFF mène en collaboration avec d’autres festivals et d’autres organismes pour davantage d’inclusivité.

Nous invitons toutes les parties au calme et à renouer le dialogue.

[fin du communiqué]

Articles associés

Palmarès du Festival de Cannes 2024

42e BIFFF: du 9 au 21 avril à Brussels Expo au Heysel!

13e cérémonie des Magritte du Cinéma