Avec ses plus de 60.000 spectateurs par festival, le Festival International du Film Fantastique de Bruxelles est un des plus grands festivals de Belgique, un des plus renommés aussi, qui a su, en 34 éditions, faire preuve de maturité mais aussi d’originalité.

C’est du 4 au 16 avril durant les vacances pascales que le 35ème BIFFF va une fois de plus étaler environ 100 films sur les 3 écrans de Bozar dont 8 films en avant-première mondiale, 12 en avant-première européennes et 13 films en compétition (qui seront sanctionnés par un jury exclusivement féminin).

Mais l’événement de cette année est surtout à chercher du côté d’un nouveau marché du film qui va ouvrir grand ses portes du 13 au 15 avril. Car après trois ans d’organisation du marché Européen de co-production du Film de genre, le festival a donc décidé, avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de la Région de Bruxelles- Capitale, et avec la participation de screen.brussels, de Visit Brussels, de la Fédération Wallonie- Bruxelles et de Brussels Screen, de créer le Brussels International Film Market (le BIF Market, en version courte), un marché du film de genre qui va s’articuler autour du 35ème BIFFF lui-même.

Puisque l’on en est aux premières, l’année 2017 sera aussi l’année d’un nouveau prix, celui de la critique. Nouveau? Oui et non. Car il existait déjà un prix de la critique attribué aux courts métrages belges quelques années auparavant. Mais cette année marque donc l’arrivée d’un prix de la critique décerné par les deux grandes associations de journalistes de Belgique, l’UCC et l’UPCB, et portant sur 8 longs métrages présentés au Festival.

Quelques belles nouveautés donc mais aussi les grands classiques qui sont de retour: l’expo ARTBIFFF, le 34e concours de maquillage visage, le 3e Gaming Madness Day, le 30e Body Contest (qui repasse sur une durée de 1 jour), les Zombifff’lympics, la Zombifff parade, la Zombifff night ou encore le 11e Cosplay.

Comme vous le savez, Festival rime toujours avec compétition et l’on ne peut pas dire que le BIFFF soit avare en prix puisque entre la compétition internationale, l’européenne (Méliès), la compétition Thriller et la compétition 7ème parallèle ou les compétitions de courts-métrages, le public risque de ne pas savoir où donner de la tête au moment du palmarès le 16 avril avant la projection du dernier film de Alex de la Iglesia, THE BAR.

Il sera donc difficile d’échapper (et c’est tant mieux) à la fête du cinéma de genre du 4 au 16 avril 2017.

Plus d’info sur: www.bifff.net

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…