C’est du 29 septembre au 6 octobre que Namur recevra au coeur de la ville le 32ème Festival International du Film Francophone, le FIFF. Depuis de nombreuses années, les objectifs du Festival, louables, restent inchangés: proposer de redécouvrir des univers cinématographiques, soutenir la création visuelle, faire découvrir de nouvelles oeuvres ou encore éduquer par l’image testent donc au centre du FIFF.

A l’affiche de ce 32ème Festival International du Film Francophone de Namur, on retrouve bien sûr des films dans plusieurs compétitions. La compétition première oeuvre proposera donc des longs métrages en provenance de France, de Belgique, d’Algérie, de Tunisie ou encore de Roumanie. La compétition officielle proposera 12 films dont 9 fictions et 3 documentaires en direct de Belgique (LAISSEZ BRONZER LES CADAVRES), de France (MARYLINE, le nouveau Guillaume Gallienne), de Roumanie, du Maroc (VOLUBILIS), de Tunisie (le très dur LA BELLE ET LA MEUTE) ou du Québec (TUKDUQ). En tout, le public aura le plaisir de retrouver 25 avant-premières mais aussi des court-métrages (22 films en compétition nationale et 12 en compétition internationale).

Mais ce 32ème Festival International du Film Francophone de Namur soutiendra bien sûr la création audiovisuelle au sein de la francophonie par des ateliers (le 3e personnage, les traces d’atelier Grand Nord, la rencontre, la manufacture de Namur) mais aussi par des rencontres (Bientôt tous producteurs).

Pendant ces 11 jours, les spectateurs auront aussi le plaisir d’assister à un focus du cinéma belge (CHEZ NOUS, ENFANTS DU HASARD, ANGLE MORT, etc), à une journée du cinéma belge, à un volet flamand (CARGO, DOUBLE FACE), à FIFF en séries (avec diffusion en avant-première de la nouvelle série belge Unité 42 et des web séries) et aussi du FIFF au Taff (ou comment passer des études au travail) ainsi qu’une leçon de cinéma sur le métier du directeur de la photo.

Que du bonheur donc pour les amateurs de la francophonie et du cinéma qui du 29 septembre au 6 octobre n’ont aucune raison de ne pas se rendre dans la belle ville de Namur!

Plus d’infos sur www.fiff.be

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...