Depuis quelques années, le Brussels Film Festival qui avait repris le flambeau de son illustre aîné né dans les années 70, battait de l’aile. Cherchant sa voie entre premiers films, films européens, il avait peu à peu perdu son public, s’était également vu confronté à un nouveau venu voici 3 ans, le Festival International du Film de Bruxelles.

Inutile de dire que tant la critique que le public finissait par ne plus s’y retrouver. Sans parler des sponsors, sans doute.

Il fallait donc mettre de l’ordre dans ce chaos et c’est ce qu’ont fait les organisateurs de l’asbl Un Soir… Un Grain, à qui l’on doit notamment le Brussels Short Film Festival et le Be Film Festival, en créant le Brussels International Film Festival, le BRIFF (noter le R et les deux F qui le différencie du célèbre BIFFF) pour les intimes. C’est donc le premier BRIFF qui aura lieu du 20 au 30 juin 2018 et qui intégrera notamment les films qui auraient dû être présentés au Be Film Festival.

Voulant remettre le cinéma au centre d’une fête, le BRIFF et ses organisateurs tentent donc un pari audacieux, celui de répartir le festival en de nombreux endroits. Ainsi BOZAR, Flagey, le Palace, UGC De Brouckère, le cinéma des Galeries, le Vendôme et le Mont des Arts (pour le plein air) participeront donc à cette grande fête du cinéma.

Mais pour frapper fort pour le lancement, il fallait aussi proposer un peu de glamour, de paillettes ou d’avant-premières. Et ce sera chose faite avec en ouverture le film maudit de Terry Gilliam, présenté en clôture de Cannes cette année, THE MAN WHO KILLED DON QUIXOTE. Terry Gilliam sera présent pour l’occasion, ainsi que Sergi Lopez et Joana Ribeiro. Mais ce ne seront pas les seuls invités de marque puisque Claudia Cardinale sera également à l’honneur et que Gérard Depardieu himself viendra présenter LES VALSEUSES dans le cadre de la sélection Cinéma subversif.

Terry Gilliam

Terry Gilliam lors du tournage de THE MAN WHO KILLED DON QUIXOTE

Bien sûr, si l’on parle de Festival, on parle aussi de compétitions. Et le BRIFF proposera donc trois compétitions: une internationale (avec 12 films dont 3 étaient à Cannes), une européenne (avec 8 films) et une nationale (avec 10 films dont la moitié sont déjà sortis sur nos écrans). A côté de ces films, un programme Off sera également présenté avec quelques sections: Cinéma subversif, Me, Myself & I, Are You Series, une section réalité virtuelle (du 21 au 25 juin dans le cadre du 3e Festival Experience) et enfin la section Open Air (en plein air au Mont des Arts). Une section Friends & Family proposera aussi 3 films pour tous les publics.

Quelques rencontres sont également programmées: des master classes avec Randal Kleiser (réalisateur de GREASE), Denis Côté (TA PEAU SI LISSE), Philippe Van Leeuw (INSYRIATED) ou encore Nathalie Basteyns et Kaat Beels (FACADES).

D’autres événements viendront émailler le Festival comme un concert au village du BRIFF (sur le piétonnier près d’Anspach), un forum de co-production européenne et des rencontres potentielles au bar des réalisateurs à Flagey…

Souhaitons donc longue vie à ce nouveau venu dans le paysage Bruxellois et si vous voulez plus d’infos, rendez-vous sur le site du BRIFF.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...