Wonder Woman 1984

Wonder Woman 1984

Une scène de démarrage sur les chapeaux de roue centrée sur la petite Diana prépare la trame du reste du film qui parlera du mensonge et de la vérité… En replaçant ainsi Diana dans ses origines et dans l’action, WONDER WOMAN 1984 s’annonce à la fois comme un film qui peut se regarder sans connaître le premier (WONDER WOMAN) et comme un film d’action  mettant en avant le girl power.

Réalisé, comme le premier, par Patty Jenkins, et reprenant évidemment une partie du casting (Gal Gadot, Chris Pine, Robin Wright, etc), WONDER WOMAN 1984 tente donc de renouer avec le succès du premier qui avait ravi les fans et dont l’héroïne portait haut l’étendard d’un renouveau féminin.

Malheureusement, ce 2e opus est très loin du  premier qui maniait habilement l’action, l’aventure et le fantastique. Ici les 3 scénaristes semblent osciller entre un humour qui tombe à plat, des scènes d’action éparses, et une narration plutôt décousue. Tout le début du film s’inscrit dans ce mélange des genres tandis que le dernier tiers tombe dans un drame qui redonne un sens à la présence de Diana.

De ce fait, le personnage de Wonder Woman qui hélas est noyé dans des errances scénaristiques donnant l’impression de se débattre ou d’aller à contre-courant. Quant aux autres personnages, leur caractérisation est faiblarde et ne suffit pas à faire naître une quelconque empathie.

Tout dans ce WONDER WOMAN 1984 sent le faux ne laissant sur la fin qu’un divertissement très vite oublié qui ne redorera certainement pas le blason des films DC.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls