The Sound of Philadelphia - Sons of Philadelphia
Accueil Critiques The Sound of Philadelphia

The Sound of Philadelphia

par Eric Van Cutsem

Titre français : Sons of Philadelphia

Equipe : Joel Kinnaman, Jérémie Guez, Maika Monroe, Matthias Schoenaerts
Durée : 90’
Genre : Drame, Film d'action
Date de sortie : 09/06/2021

Cotation :

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Trois copains discutent sur un toit la nuit, et soudain, un des gars, Peter, se jette du toit. Et ce n'est pas la première fois qu'il se comporte comme ça...

 

Notre critique:

Michael et Peter ont grandi ensemble. Ils sont devenus des gros bras irlandais qui magouillent à gauche et à droite pour la mafia alors que la guerre entre ritals et irlandais fait rage depuis si longtemps.

Mais si Michael est un vrai fou furieux qui veut à tout prix se faire respecter, Peter, lui, malgré une soeur écrasée malencontreusement par un flic italien, essaye de ne pas envenimer les choses et de se la jouer diplomate quand c’est possible. Et si Peter a une dette envers la famille de Michael, il sait aussi jusqu’où il peut aller trop loin.

THE SOUND OF PHILADELPHIA (en français Sons of Philadelphia, ne demandez pas pourquoi…) est le deuxième long métrage de Jérémie Guez en tant que réalisateur. Ce scénariste qui s’est illsutré sur des choses aussi diverses que LUKAS, YVES SAINT LAURENT ou encore LA TERRE ET LE SANG, propose ici un mélange de drame, de thriller et d’action, plutôt bien ficelé même si l’on s’interrogera sur la complète originalité du propos.

Car l’environnement du film , les guerres mafieuses entre communautés italiennes et irlandaises, est un grand classique du cinéma mafieux. Les uns étant souvent du côté des truands et les autres souvent du côté des flics. Cher à Scorsese, évoqué par Sam Mendes, cet univers riche en trahison, en amitiés viriles ou en amours contrariées a toujours titillé réalisateurs et scénaristes.

Ici Jérémie Guez joue un peu plus sur ses liens de sang et d’honneur, enrobe le tout entre amitié d’enfance et atavisme des anciens, collant à ses personnages des casseroles redoutables et mettant en scène un duo forcément détonant qui ne peut que mal tourner dans des scènes parfois violentes et souvent tendues.

Si ses personnages sont plutôt riches et son couple d’interprètes vdedettes (Matthias Schoenaerts et Joel Kinnaman) tout à fait crédibles, THE SOUND OF PHILADELPHIA sent un peu trop les emprunts aux grands clichés du genre mis tous ensemble pour en faire sortir une oeuvre un peu plus originale.

Ceci étant dit, THE SOUND OF PHILADELPHIA se laisse voir sans déplaisir comme un drame social mâtiné de polar et d’action, le tout baignant dans la lumière glauque des petites frappes mafieuses malgré quelques raccourcis scénaristiques.

 

Ces articles pourraient vous intéresser