The Midnight Sky

The Midnight Sky - Minuit dans l'Univers

Si George – Nespresso- Clooney est bien connu comme acteur avec un peu moins de 100 films à son actif, un peu moins peut-être comme producteur engagé, il est aussi un réalisateur depuis 2002, réalisateur qui nous a proposé 6 films avec des sujets extrêmement différents qui montrent bien l’éclectisme de l’acteur/réalisateur.

THE MIDNIGHT SKY (en français, Minuit dans l’univers) est donc son septième film dans lequel il utilise la thématique de la science-fiction pour parler de l’éloignement, de la paternité et de la filiation. Adapté du roman ‘Good Morning, Midnight’ de Lily Brooks-Dalton, son dernier film derrière et devant la caméra rassemble toutes les caractéristiques propres à la SF des grands classiques, type SOLARIS, 2001 A SPACE ODYSSEY ou bien d’autres.

Le récit de THE MIDNIGHT SKY, jouant sur deux tableaux mélangeant terre et espace en alternance, dynamise une histoire qui est somme toute très statique et très introspective, à l’image des films dont il s’inspire. Tout le récit est construit sur les relations entre les personnages et la notion de S.F. passe quasi au second plan (ou en tout cas en toile de fond) sans que cela soit gênant d’ailleurs.

Et même si la lenteur du récit pourrait être gênante pour certains, ce n’est pas ce qui nuit le plus au film lui-même. THE MIDNIGHT SKY souffre en effet plus d’un mélange de réalisme et d’onirisme (visible à la fois dans les décors et dans le récit lui-même). Ce mélange est déstabilisant à plus d’un titre et rend le film moins homogène affaiblissant la partie la plus intéressante du film, i.e. les rapports inter-personnages.

Bien sûr le casting est  vraiment à la hauteur et rend heureusement crédible l’histoire dans son ensemble, ce qui fait que le spectateur passera de toutes façons un bon moment de fantaisie et de science-fiction!

Articles associés

Twisters

Longlegs

Fremont