The Grudge

The Grudge

THE GRUDGE, c’est d’abord un film japonais de Takashi Shimizu, réalisé en 2002, plus ou moins à la fin de l’ère japonaise du cinéma fantastique et d’horreur. Et puis, en 2004, vient l’inévitable remake américain (en forme de semi-suite) réalisé par le réalisateur original pour satisfaire les spectateurs US.

Il aura donc fallu attendre 2020 pour voir apparaître une nouvelle déclinaison avec ce nouveau THE GRUDGE américain toujours basé sur l’idée originale qui en soit n’était pas des plus intéressantes et ressemblait à bien des films de possession et de fantômes.

Dans ce 3e opus, partant du Japon (les origines), la malédiction se retrouve donc aux Etats-Unis où elle fait des ravages et où deux flics vont tenter de s’interposer.

On l’aura compris, le scénario n’est pas très épais et emprunte largement aux clichés du genre. Les grosses ficelles succèdent aux faux mystères et le film ressemble à une mise bout à bout de moments effrayants qui n’ont pas de lien ou de sens. Les “jump scare” sont totalement gratuits et complètement évidents.

Au final, THE GRUDGE version 2020 n’a pratiquement aucun intérêt. Produit par Sam Raimi (décidément ce cher Sam n’a pas le nez fin en matière de production), le film manque complètement de corps, joue sur le glauque mais de façon tout à fait superficiel et n’apporte rien à une franchise qui aurait pu s’arrêter au numéro 1.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls