Seules les bêtes

Seules les bêtes

Basé sur un roman de Colin Niel, un auteur français de romans noirs, SEULES LES BÊTES permet à Dominik Moll, auteur des très bons LEMMING ou HARRY, UN AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN, de revenir au polar, son genre de prédilection, après avoir fait une incursion dans la comédie dramatique avec DES NOUVELLES DE LA PLANÈTE MARS.

Traitant d’abord d’une disparition mystérieuse et puis d’un meurtre vus des points de vue de quatre personnages différents, SEULES LES BÊTES est un véritable puzzle dont les pièces se complètent peu à peu pour former au final un thriller cohérent et plutôt prenant.

Les personnages sont bien caractérisés et les interprètes, sans être de grandes stars, constituent un casting qui fonctionne plus que bien, conférant au film une grande partie de son attrait. Que ce soit Alice (Laure Calamy vue dans la série “Dix pour cent”), Joseph (Damien Bonnard), Marion (Nadia Tereszkiewicz) ou encore Amandine (Julie Doucet), les points de vue sonnent aussi justes que les dialogues.

Si l’on rajoute à cela le très beau paysage enneigé des Causses qui traduit à merveille le climat et le côté “gens renfermés et un peu âpres”, Dominik Moll réalise avec ce SEULES LES BÊTES une adaptation réussie qui se laisse voir avec le plaisir d’un bon petit polar lu au coin d’un bon feu de bois en plein hiver…

Articles associés

Deadpool & Wolverine

Twisters

Longlegs