Place des victoires

Place des victoires

Pour un accès de colère qui l’a amené à frapper sa femme, Bruno se retrouve à juste titre banni de son foyer et priver de ses enfants. Malheureux, soufrant de cet éloignement, il est au 36e dessous tant moralement que financièrement.

Et la rencontre avec des voleurs, et plus particulièrement un jeune voleur de portable, va l’amener à réfléchir sur sa condition et ses erreurs. Mais au lieu de se repentir, il va prendre les mauvaises habitudes de son jeune compagnon et se mettre à voler des demeures pour survivre.

Et c’est cette “belle” morale que nous délivre PLACE DES VICTOIRES de façon assez incompréhensible. En clair, le film se moque complètement de ce que son personnage a fait pour en arriver là. C’est assez osé mais pas dans le bon sens. Même si la morale ne doit pas forcément être toujours respectée dans un récit, ici elle est carrément bafouée et ne sert en rien l’histoire.

Au final, même si on peut trouver cela original, c’est surtout préjudiciable à une histoire qui sans cela est plutôt conventionnelle.

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes