Malignant
Accueil Critiques Malignant

Malignant

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe: Akela Cooper, Annabelle Wallis, George Young, Ingrid Bisu, James Wan, Maddie Hasson
Durée : 111’
Genre: Film d'horreur
Date de sortie: 01/09/2021

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

Maddison tombe une fois encore enceinte après plusieurs fausses couches. Son mari, violent, réagit à cette nouvelle en s'en prenant à elle...

 

Notre critique:

On connait James Wan (et on l’apprécie) pour SAW, pour INSIDIOUS, pour THE CONJURING et même pour FAST & FURIOUS 7. On l’aime un peu moins quand il se perd dans AQUAMAN (il paraît qu’il prépare la suite). C’est devenu un des réalisateurs incontournables en matière d’horreur (depuis SAW), genre qu’il maîtrise bien tant dans la réalisation que dans les scénarios qu’il écrit.

Si on peut parfois trouver qu’il se répète, avec MALIGNANT, on ne pourra clairement pas lui faire ce reproche. Son nouveau film démarre comme un film d’horreur traditionnel, des effets gore, une femme qui semble perdre la raison, une entité (fantôme, esprit, …) qui traîne dans une maison, rien que du déjà-vu.

Mais voilà, il faut croire que James Wan n’aime pas s’enfermer dans la routine puisque avec MALIGNANT, il s’éloigne très vite des sentiers battus pour nous balader dans ce qui, à première vu, ressemble foncièrement à du grand-guignol, voire du grand n’importe quoi. Le gore est omniprésent mais la vraisemblance tant au niveau narratif qu’au niveau images semble s’étioler à chaque minute.

Penser cela serait négligé le fait que James Wan est à la barre et tabler sur le fait qu’il n’a pas coutume d’assumer son récit de bout en bout. Et c’est ce qu’il fait ici tant visuellement que sur son histoire. Il pousse l’idée (que l’on ne dévoilera pas ici) jusqu’au bout conduisant le spectateur dans une approche qui fait penser un peu à certains mangas japonais (on peut penser par exemple à Reversible Man de Natanaki D.) ultra-gore et presque malsain dans leurs images.

Reste que MALIGNANT n’est pas vraiment une oeuvre habituelle de Wan et qu’elle risque de diviser les spectateurs entre « je déteste » et « je trouve ça génial ». A vous de voir dans quel camp vous vous situez.

 

Ces articles pourraient vous intéresser