Last Christmas
Accueil Critiques Last Christmas

Last Christmas

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe : Boris Isakovic, Emilia Clarke, Emma Thompson, Greg Wise, Madison Ingoldsby, Paul Feig
Durée : 103’
Genre : Comédie romantique
Date de sortie : 27/11/2019

Cotation :

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Yougoslavie, 1999. Une jeune adolescente, Kate, chante dans une église sous l’oeil attentif de ses parents.
Londres, 2017. La jeune fille devenue adulte vient de quitter la coloc où elle logeait et se trouve un gars sympa pour l’héberger pour la nuit...

 

Notre critique:

On approche à petits pas des fêtes de fin d’année et de Noël en particulier, voici donc venu le temps des premières comédies romantiques avec pour sujet Noël. Comme tout sujet de Noël, LAST CHRISTMAS démarre sur une note un peu misérabiliste avec un soupçon de mélodrame.

C’est pour cela que le personnage principal, Kate, jeune fille spécialiste des mauvais choix de vie fait un travail qui ne l’intéresse pas vraiment et se retrouve sans aucun domicile fixe. On sait (ou on croit savoir) d’emblée que tout cela se résoudra et finira bien.

Bien sûr, le choix d’Emilia Clarke, la mère des dragons de la série Game of Thrones, n’est pas innocent: son charme naturel apportant beaucoup au film. Alternant les rôles d’action (TERMINATOR GENISYS) ou de comédie (ME BEFORE YOU), l’actrice cherche sa voie en dehors de la série mondialement connue et encensée, et tente d’imposer une image différente. 

Malheureusement, le charme d’Emilia ne suffit pas à compenser une narration faiblarde qui se perd et des personnages manquant de profondeur. LAST CHRISTMAS joue aussi sur un mystère volontairement (et maladroitement) masqué pour essayer de maintenir une forme de suspense qui se dévoilera en un final explicatif inintéressant alors que l’on aurait pu mieux utiliser ce retournement.

Finalement, ce premier film d’une série “Noël” encore à venir ne vaut sans doute pas que l’on se déplace en salle, exception faite sans doute des fans absolus d’Emilia Clarke.

 

Ces articles pourraient vous intéresser