Bacurau

Film présenté en compétition à Cannes cette année, BACURAU est une coproduction franco-brésilienne tout à fait surprenante. Situé dans un univers légèrement futuriste et dystopique situé dans un petit village perdu du Brésil, le film est aussi un reflet en forme de fable des différences sociales présentes dans la société brésilienne.

Se jouant de la réalité pour mieux la dépeindre, ce troisième long métrage de Kleber Mendonça Filho après AQUARIUS est un véritable pamphlet face à la disparité sociale brésilienne. Mercenaires, drones de surveillance, manipulation de l’information (Bacurau disparaît des cartes satellites), massacres organisés, tout y passe pour dénoncer un système presque totalitaire.

Mise en scène avec fureur et force, BACURAU est un véritable remue-méninges, un jeu avec le spectateur pour à la fois le divertir et le pousser à la réflexion. On ne sort pas vraiment indemne de cet OVNI qui nous développe sa fable à coup de rafales de mitraillette et de dégâts collatéraux.

Mais cela en vaut la peine et on se souviendra encore longtemps de ce film hors du commun qui nous a secoué pendant la quinzaine cannoise. Il serait étonnant qu’il n’y ait pas un prix à la clé…

Articles associés

Twisters

Longlegs

Fremont