Atlantique

Atlantique

Présenté en compétition de la sélection officielle de Cannes, ATLANTIQUE est le premier long métrage de Mati Diop, nièce du réalisateur sénégalais Djibril Diop Mambéty.

Film sur l’immigration vue de l’intérieur -Souleiman quitte Dakar pour l’Europe mais on ne le suit pas-, ATLANTIQUE nous décrit la douleur de ceux qui restent au pays. En l’occurrence ici, le point de vue de Ada qui non seulement perd celui qu’elle aime mais se voit contrainte d’épouser Omar.

Mati Diop élargit le point de vue en montrant toutes ses jeunes femmes qui restent seules après que leurs amants, compagnons, maris soient partis chercher ailleurs la solution à leurs problèmes. Mais ce qui fait la force de son film, c’est de parvenir à mêler ce réalisme social très actuel aux croyances sénégalaises, aux esprits et aux djinns, ce qui lui permet d’introduire des éléments fantastiques pour étayer son récit.

Si ATLANTIQUE est plutôt réussi, arrivant à évoquer de nombreuses thématiques en plus de celle de l’immigration, certaines maladresses propres à un premier film -notamment une continuité pas toujours très fluide dans la narration- viennent entacher parfois l’expérience par ailleurs très positive du spectateur.

Au final, il ne serait pas étonnant qu’ATLANTIQUE puisse être bien placé pour la Caméra d’Or vu qu’il s’agit d’un premier film original tant par le sujet que par sa mise en scène.

Articles associés

Twisters

Longlegs

Fremont