Annette

Annette

par Eric Van Cutsem

Equipe : Leos Carax, Marion Cotillard, Ron Mael, Russell Mael, Simon Helberg
Durée : 139’
Genre : Drame musical
Date de sortie : 20/10/2021

Cotation :

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Dans un studio d'enregistrement à Santa Monica, Russell Mael, du duo Sparks, va entamer sa chanson: "May We Start", donnant ainsi le "la" pour le démarrage de l'histoire de la vie de Henry et Ann...

 

Notre critique:

Depuis 1984 et la sortie de BOY MEETS GIRLS, son premier long métrage (déjà présent à Cannes), Leos Carax n’a jamais cessé de nous surprendre, touchant souvent au fantastique, tout en racontant toujours des histoires d’amours impossibles sur fond d’une bande sonore et d’une mise en scène, toutes deux très accrocheuses et inimitables.

Avec ANNETTE, son sixième film, il revient à Cannes dans la sélection officielle (comme pour HOLY MOTORS en 2012) en nous proposant cette fois-ci, une comédie musicale noire et dramatique avec un duo d’acteurs improbables, Adam Driver et Marion Cotillard.

Si le duo d’interprètes est improbable, leurs personnages ne le sont pas moins. Ann est une soprano, star de l’opéra, tandis que Henry est un comédien de stand-up dont l’irrévérence des shows attire les foules. Couple parfait pour les tabloïdes, Ann et Henry s’aiment d’un amour infini qu’aucune ombre ne semble pouvoir ternir.

Mais Carax ne compte pas ici nous mettre en musique une bluette romantique et l’on sait d’emblée que cette belle histoire d’amour ne durera pas toute une vie. En faisant s’interroger Henry en voix off sur le pourquoi de son amour comme d’ailleurs sur le pourquoi de sa gloire, Russell et Ron Mael (les Sparks), qui sont à l’origine de cette comédie musicale, posent déjà les jalons qui mèneront Henry à sa déchéance prochaine.

Rumeurs, abus sexuels, exploitation du talent des enfants, ANNETTE est clairement un miroir de notre société où tout est exposé sur le devant d’une scène fictive et où nous vivons presque en temps réel et sans recul les tragédies de notre monde. De grandiloquente et éclatante, la mise en scène de Carax, va, au fur et à mesure de l’étiolement de la gloire d’Henry, se ternir et s’assombrir emmenant le spectateur dans la chute d’Henry précipité par le bébé Annette devenue chanteuse malgré elle pour continuer à assurer les rentrées d’argent de son père Henry.

Si il y a des envolées magistrales dans la mise en scène de Carax, il y a aussi parfois des moments qui prêtent à sourire (Adam Driver et le cunnilingus de Marion Cotillard tout en chantant) ou qui tirent en longueur (les stand-up de Henry), le film faisant quand même près de 2h20.

Et puis il y a la voix de Marion Cotillard qui, à l’instar de Adam Driver, chante en live toutes les chansons du film excepté les scènes d’opéra, doublées par la cantatrice Catherine Trottmann. Mais cette voix de soprano ne colle pas vraiment à celle de Cotillard ce qui provoque un léger décalage entre Cotillard soprano et Cotillard chanteuse et déroute un peu lors de chacune des scènes d’opéra.

Sorte d’hommage pop-rock à Jacques Demy, ANNETTE est une comédie musicale opulente dans sa mise en scène et dans sa musique mais dont certains aspects font quelques fois retomber le soufflé plutôt que d’emmener le spectateur jusqu’au bout du rêve.

 

Ces articles pourraient vous intéresser