After the Wedding

After the Wedding

Remake d’un film de 2006 de Susanne Bier (dans lequel les 3 personnages principaux avaient des genres inversés), AFTER THE WEDDING est un film qui se veut avant tout un mélodrame plein d’enseignements (par fois un peu trop didactique) sur l’existence, la mort, l’éducation, le tout étant baigné par beaucoup de calme et de sérénité même si le sujet est parfois plus brutal qu’il n’y paraît.

Doté d’un sérieux casting complètement en phase avec le récit et la dramatisation de la narration –Julianne Moore et Michelle Williams sont remarquables, AFTER THE WEDDING pêche toutefois par sa propension à vouloir traiter de sujets très différents. En éclatant le drame globale en de mini-drames, la structure de la narration se perd dans les différents fils mélodramatiques et reste finalement fort en surface dans chacune des pistes élaborées.

Il est vrai que cette histoire de femme chef d’entreprise, atteinte d’une grave maladie qui veut aider la mère de sa belle-fille dans une organisation philanthropique est plutôt déroutante et pourrait relever plus du conte que du récit réaliste. Et l’on sait bien évidemment que ce type de sujet en cache de multiples autres rendant difficile la conservation d’un certain fil conducteur durant près de deux heures.

Au final, on conservera donc de AFTER THE WEDDING l’incroyable prestation des deux interprètes féminines plus que la qualité d’un récit ou d’une mise en scène qui sont quant à eux bien plus conventionnels.

Articles associés

Crimes of the Future

Clara Sola

I am Chance