Where The Truth Lies

Révélé à un large public grâce à sa collaboration avec Atom Egoyan, Mychael Danna a fait beaucoup de chemin depuis son magnifique EXOTICA. On l’a retrouvé avec bonheur derrière THE SWEET HEREAFTER, 8MM (qui est une sombre crotte mais dont la bo est magnifique!), RIDE WITH THE DEVIL, MONSOON WEDDING et bien d’autres encore… Danna a une véritable patte. Celle qui rend un compositeur identifiable, celle qui lui permet de créer un univers sonore.
Danna est donc de ceux-là! Et si les accents de WHERE THE TRUTH LIES sont nettement jazzy (thème du film oblige), il reste néanmoins des plages totalement estampillées par la patte du compositeur: comme le thème de ‘Maureen’, soit des nappes assez classieuses, aérées qui ne tombent jamais dans l’anecdotique! Elles ont des textures de volutes de fumée, elles allient parfaitement la légèreté et le vénéneux!
C’est ce qui fait tout le charme de cette bof qui n’a pas peur de regarder en arrière!

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets