Soldier

Joel McNeely est un très bon arrangeur et/ou conducteur (chef d’orchestre, quoi!). Ses travaux sur la reprise de BODY HEAT ou sa collaboration avec Leonard Rosenthal sur INDIANA JONES CHRONICLES étaient impeccables. Une fois débridé, ce jeune compositeur, fils sprirituel de Jerry Goldsmith, se laisse aller à un pompage monumental dans les compos de son papa. C’est ainsi que l’ouverture à la TOTAL RECALL et le reste des orchestrations n’est pas sans rappeler l’ami Jerry. Somme toute honnêtes, les tracks sont assez puissants et efficaces même s’ils se révèlent d’une richesse minimale. Ils ne se vautrent pas dans des synthés écrasants.

Une production carrée pour un résultat sans surprise.

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets