Kate & Leopold

Le compositeur Rolfe Kent a démontré l’entendue de son talent avec ses compositions (?) HOUSE OF YES, SLUMS OF BEVERLY HILLS mais aussi avec le surprenant et délicieux score pour NURSE BETTY. Pour la dernière comédie romantique de Meg Ryan, ce faiseur a joué les gloutons. Vampirisant Danny Elfman ou encore John Williams, il met en note un joyeux fourre-tout dépourvu d’identité. De la gaieté d’un plage Elfmanienne, on plonge dans une mieleuserie sans nom à grand renfort de violons, juste après c’est Mancini qui pointe ses instruments. ‘Let’s go!’ n’est pas sans rappeler une déclinaison stylistique des airs d’une certaine PINK PANTHER masqués sous une bonne couche de mascara romantique.

Joliment insipide, somptueusement mièvre, en voilà un score qui s’écoute en préparant le souper du vendredi soir. Pour les amateurs, Sting s’est fendu d’un ‘Until… » pour rajouter un peu d’âme à cette fade soupelette.

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets