I, Robot

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 115’
Genre:
Date de sortie: 03/08/2004

Cotation:

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

C’est bon, il est passé! C’est officiel! Pour ceux qui en doutaient encore, Marco Beltrami a définitivement rejoint la cours des grands. Avant son très prometteur score pour HELLBOY, voici donc son I, ROBOT d’excellente facture. Solidement charpenté, le score joue à différents niveaux. Tout d’abord un thème lancinant perclus d’intrusion de cuivre du plus bel effet. C’est un mélange malade entre du Hermann et du Fiedel période TERMINATOR, de la machinerie aussi lourde que prenante, quoi! Mais le gaillard a la bonne idée ne pas s’arrêter à cette combinaison en jouant sur les choeurs. En rajoutant cette strate à un ensemble déjà pas triste, il densifie avec intelligence une partition déjà bien remplie. Loin des assourdissantes partitions pour blockbuster, Beltrami donne corps et âme à un ouvrage qui force le respect! A découvrir d’urgence…