Hellboy II: The Golden Army

En voilà un retour en belle forme qui va enjouer bien des oreilles. Après quelques détours et autres explorations en mode thriller ou documentaire, Danny Elfman retrouve la maisonnée fantastique grâce à la personne de Guillermo Del Toro.

Au revoir Marco Beltrami et son joli ouvrage sur le premier opus et bonjour au Monsieur Monstre.

Disons le tout de go, si notre gaillard chéri ne renouvelle pas la garde-robe musicale du bestiaire Del Toro, il nous fourgue son savoir faire en pleine gueule et ça fait du bien. Certes nous sommes en territoire connu et d’aucuns repasseront le filmographique du compositeur au fil des plages.

Mais cela faisait longtemps qu’il nous avait plus fait le coup du ‘best of’, donc nous ne lui en tiendrons pas trop rigueur… Reste que le toucher d’Elfman est à nul autre pareil et mal nous en prendrait de lui jeter quoi que ce soit… Ce n’est qu’une variante de plus autour des mêmes thèmes diront les grincheux. Perso, on préfère looker ze bright side of life!

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets