Gothika

Pour son premier périple aux USA en tant que réalisateur, Mathieu Kassovitz s’est offert les services du monteur et compositeur de Bryan Singer: John Ottman. Laissant de côté ses mésaventures musicales plutôt concluantes avec Carter Burwell (ASSASSIN(S)) ou Bruno Coulais (LES RIVIERES POURPRES), Kasso joue à fond la carte du studio.De son côté Ottman commence à bien maîtriser son instrument. Après des scores pour THE USUAL SUSPECTS, APT PUPIL, LAKE PLACID ou encore X-MEN 2, l’homme fait désormais partie intégrante des compositeurs reconnus. Pour ce pur produit de commande auquel notre gaillard devait répondre aux attentes du genre sans trop surprendre mais en ajoutant sa toute petite touche, il est clair qu’Ottman remplit parfaitement le cahier des charges. Mélodieuses et très atmosphériques, ses compositions confèrent à l’ambiance une touche à la fois fantastique et un brin de féerie sans toutefois éviter les pièges du genre (les rythmes qui s’emballent et les claquements de portes sont bien évidemment au rendez-vous !).Tournant toujours autour des mêmes instrumentations (on pense à LAKE PLACID), il est probable qu’il lasse ses détracteurs mais les autres ne devraient pas en faire tout un plat. De l’ouvrage correct sans plus!

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets