Gattaca

par Olivier Guéret

Titre français : Bienvenue à Gattaca

Equipe:
Durée : 106’
Genre:
Date de sortie: 26/05/1998

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Michael Nyman excelle dans les variations qu’il impose aux divers thèmes qu’il crée pour le cinéma. A nouveau dans GATTACA, il détourne et triture ses compositions pour le plus grand bonheur de ses fans.
‘The morrow’, morceau d’ouverture, est d’une splendeur remarquable. Mélodieux et tendre, Nyman nous emporte dans une berceuse adulte où il fait bon plonger. Il est d’autant plus regrettable qu’il n’arrive pas à se satisfaire de certaines de ses splendides compositions. En effet, Nyman a la fâcheuse tendance à trop découper ces plages. A l’arrivée, on se retrouve avec un cd de 55 minutes pour 24 plages. Là où la magie musicale se met en place, le morceau s’arrête et brise l’auditeur dans son élan.

Le cd se voit également coupé en deux parties bien distinctes. La première est remarquable de fluidité et de musicalité, la deuxième, elle, s’aventure sur des terrains par moment disgracieux ou anecdotiques. On frôle le chef-d’oeuvre de très près.