Gake no ue no Ponyo

Chaque nouvelle livraison du tandem Hisaishi / Myazaki est synonyme de jour de fête. Douceurs incomparables, mélodies désuètes et charmantes, ritournelles incontournables font chaque fois mouche. Hisaishi désamorce toute critique tant la musicalité de ses compositions frappent juste. Il y aura bien quelques cyniques qui ne se mettront pas en phase de ce conte pour enfants et regretteront les flamboyances visuelles et sonores d’un Mononoke ou d’un Château Ambulant. Certes, certes… Les deux auteurs jouent en terrain connus, mais leur maestria n’a  pas encore trouvé d’égal.

Certaines plages sont d’une naïveté confondante et convient les fantômes de Totoro (‘Kumiko’) mais le tout est littéralement imparable! Donc, au diable les fines bouches et réjouissons-nous de cette plaque ludique et diablement emballante.

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets