Crash

Crash

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Collision

Equipe :
Durée : 112’
Genre :
Date de sortie : 04/10/2005

Cotation :

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Une femme et son mari District Attorney. Un commerçant d'origine Irannienne. Un réalisateur télé afro-américain et sa femme. Un serrurier mexicain. Des car-jackers afro-américains. Un jeune flic honnête. Un couple de Coréens... Toutes ces personnes vivent à Los Angeles et dans les 36 heures qui vont suivre, ils vont se rencontrer, se bousculer et mélanger leurs destinées.

 

Notre critique:

Scénariste pour la télévision, Paul Haggis a, depuis 2000, réorienté sa carrière vers la réalisation, l’écriture de long-métrages de fiction. Et depuis, il n’a écrit rien de moins que MILLION DOLLAR BABY, mis en scène par Clint Eastwood et oscarisé à maintes reprises… Si ce n’est pas la certitude de faire de CRASH un film de qualité, cela y contribue bien sûr.

Et effectivement CRASH tient ses promesses de film intelligent à la fois dans sa mise en scène qui tient en haleine le spectateur et dans son propos qui tend à faire inévitablement réfléchir aux rapports que nous entretenons les uns et les autres. Car dans cette histoire finalement, personne n’est vraiment ce qu’il croit être. C’est en fonction des circonstances et du destin que chacun va se révéler, montrant ainsi sa face cachée, bonne ou mauvaise: le jeune flic blanc anti-raciste va faire preuve d’un racisme flagrant, le flic raciste ne va pas hésiter à risquer sa vie pour sauver une jeune femme afro-américaine, etc.La vie n’étant ni toute blanche ni toute noire, chacun tente plus ou moins d’atteindre un équilibre entre ses actions, ‘cherchant à équilibrer’ ainsi d’une certaine manière ce qu’il avait fait auparavant.

Mais, en plus de s’attacher aux personnages, le film s’attache aussi au climat général qui semble régner dans ce Los Angeles là. Tout le récit baigne dans un sentiment d’insécurité doublé d’un racisme et d’une xénophobie ambiants qui sont le creuset dans lequel vont naître les joies, les peines et les moments magiques des protagonistes. Des peurs jailliront le positif ou le négatif qui atteindront peu à peu ce fameux équilibre du destin…

Avec un casting solide (Matt Dillon, Sandra Bullock, Don Cheadle, Brendan Fraser, …) et sans faute malgré le nombre d’interprètes et son histoire mêlant des destins très différents avec une maestria certaine, CRASH n’est pas sans rappeler un certain SHORT CUTS de Robert Altman même si c’est dans un registre plus proche du polar. Paul Haggis confirme ici un talent de conteur et de metteur en scène qui en fait un personnage à suivre dans le monde souvent factice d’Hollywood…