Chinese Box

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 02/12/1997

Cotation:

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

John, un journaliste anglais, est amoureux de Vivian. Mais Vivian, une émigrée chinoise qui tient un bar de karaoké, aime Chang, un homme d'affaire. Tout cela se passe à Hong Kong un peu avant sa rétrocession à la Chine... Un jour, John rencontre Jean, une jeune fille étrange qui fait la manche dans les rues de la ville. Le destin des quatre personnages va alors basculer.

 

Notre critique:

Depuis SLAMDANCE en 1987, le nom de Wayne Wang est apparu comme réalisateur à l’affiche de films sensibles retraçant souvent la rencontre, voire le choc, des cultures orientales et occidentales. C’était le cas de EAT A BOWL OF TEA ou de JOY LUCK CLUB et c’est aussi le thème de CHINESE BOX…

La décomposition de Hong Kong, la peur du lendemain vécue au jour le jour sont la toile de fond de la rencontre de l’Asie et de l’Angleterre, le catalyseur des passions et des drames entre des amants aux cultures impénétrables. Si Wang excelle à brosser par petites touches les caractères de ses personnages et les liens ténus qui les unissent, Jean-Claude Carrière a un talent de conteur maintes et maintes fois démontré (BELLE DE JOUR, CYRANO DE BERGERAC, L’INSOUTENABLE LEGERETE DE L’ETRE) qui ne se dément pas dans ce film.

Cependant, CHINESE BOX ne répondra pas complètement aux attentes d’un spectateur exigeant, ses différents sujets n’étant jamais vraiment abordés. Seuls restent une ébauche, une esquisse d’un grand moment historique, un sentiment d’absence des personnages et une intemporalité décevante…

On regrettera qu’à l’instar de SMOKE ou de BROOKLYN BOOGIE, Wang n’ait pas mêlé humour et drame pour donner plus de consistance aux personnages et à l’histoire. Enfin, il reste le plaisir incontestable de voir jouer Gong Li, Jeremy Irons et Maggie Cheung, chacun dans des registres très différents…