Blood Diamond

Blood Diamond

Sélectionné dans la course à l'Oscar principalement pour ses interprètes, BLOOD DIAMOND aborde des sujets divers et variés qui enrichissent un récit simple basé sur le moteur bien classique de l'appât du gain. Depuis le trafic d'armes, la guerre civile et son lot d'horreurs jusqu'aux enfants-soldats, le film explore beaucoup de thèmes liés à l'Afrique jouant le parti-pris du réalisme qui renforce ainsi le message sous-jacent.

Mêlant de belles images de cartes postales et des images d'horreur et de destruction, BLOOD DIAMOND parvient à éviter les clichés américains habituels sur l'Afrique tout en réussissant un récit d'aventures, d'amour et de suspense! On peut dire qu'Edward Zwick, le réalisateur, a, avec ce film, racheté largement son THE LAST SAMURAI de triste mémoire et renoue enfin avec une certaine qualité dont avait fait preuve son GLORY à l'époque.

Il faut dire que les interprètes sont aussi pour beaucoup dans la qualité du film! Leonardo Di Caprio semble enfin avoir pris suffisamment de bouteille pour paraître crédible en baroudeur et mercenaire aventurier. Quant à Jennifer Connelly, que l'on va retrouver prochainement dans LITTLE CHILDREN, elle est juste, entre retenue et détermination, et toujours emprunte d'un charme qui emporte le spectateur où elle souhaite. Enfin, Djimon Hounsou, habitué des rôles d'action (THE ISLAND, ERAGON, CONSTANTINE, GLADIATOR), campe avec passion ce personnage pour qui famille et amitié prévalent par dessus tout.

Nul doute donc que BLOOD DIAMOND est bien placé dans la course aux Oscars même si il risque plus d'emporter l'adhésion du public que de la critique ou des milieux du cinéma…

Articles associés

Micmacs à tire-larigot

Micmacs à tire-larigot

Les regrets