Accueil Bandes Originales 28 Days Later

28 Days Later

par Olivier Guéret

Equipe:
Durée : 112’
Genre:
Date de sortie: 15/04/2003

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Pour son retour au pays, le cinéaste Danny Boyle a fait appel à un compositeur maison pour mettre des sons sur son délire apocalyptique: John Murphy. Ce dernier s’est fait un petit nom dans le domaine musical pour avoir collaboré avec Guy Ritchie sur LOCK, STOCK AND TWO SMOKING BARRELS et SNATCH. Et voilà nos deux compères partis à l’assaut d’une horde de zombies adeptes du sprint… Quatre pans bien distincts habillent ce soundtrack. Tout d’abord des chansons qui vous distrairont; avec en tête de liste Grandaddy et leur sympathique ‘AM 180’, Brian Eno avec un instru éthéré et messianique et pour finir l’impeccable Blue States avec ‘Season Song’. Les trois autres axes proviennent du travail de Murphy. Si d’un côté, le compositeur s’acharne sur des instrus durs symbolisant les chasses folles dans la capitale anglaise, il tempère ce bouillonnement par des plages beaucoup plus atmosphériques qui rappellent par moment le travail sonore (sur les cordes) des films de Hal Hartley. Reste la symbolique religieuse, rédemptrice qui squatte à coups de choeurs, et le dernier volet de cette b.o. beaucoup plus intéressante qu’il n’y paraît. Symbiose réussie entre divers genres, 28 DAYS LATER, le disque, dégage une vraie cohésion et recèle de quoi éveiller l’intérêt chez les amateurs de curiosités! Le morceau à écouter: ‘In The House – In A Heartbeat ‘! Très bien, très très bien…