Titre français: XXX Reactivated
Réalisation: D.J. Caruso
Interprètes: Vin Diesel, Donnie Yen, Deepika Padukone, Kris Wu
Scénario: Rich Wilkes, F. Scott Frazier

Durée: 107‘
Genre: Film d'action
Date de sortie: 01/02/2017
Cotation: o

Augustus Gibbons, patron du programme d’agents secrets XXX, profite de son petit déjeuner copieux pour faire de la retape à une nouvelle recrue potentielle, Neymar Jr. Mais alors qu’il s’apprête à s’en aller du restaurant, les débris d’un satellite détourné par des pirates s’écrase sur ce dernier...

Non, Xander Cage n’est pas mort! A tous ceux qui se réjouissaient d’avance (les méchants, bien sûr),  qu’ils sachent que Xander revient défendre le monde contre un boîtier électronique capable de faire tomber sur terre des satellites comme si il en pleuvait, boitier utilisé par des terroristes sans scrupules.

Vin Diesel (RIDDICK, FURIOUS 7) reprend donc son personnage laissé pour mort en 2002 (XXX) dans ce qui ressemble furieusement à un cross over de Jason Bourne et de Mission Impossible, le tout gonflés aux stéroïdes pour jeunes adultes.

La recette est connue et n’appelle que peu de commentaires : Diesel assure le rôle principal du macho au sourire ravageur, à la voix rauque et aux muscles saillants, tandis que son équipe assure une grosse partie du boulot sous-tendu par une action souvent invraisemblable. XXX: REACTIVATED est à prendre impérativement au premier degré faute de quoi vous risquez de sortir de salle rapidement devant les invraisemblances successives balancées au fil du récit.

Si Diesel est de la partie, la production ne s’est pas contentée seulement de cette star musclée pour séduire les plus jeunes et les nouveaux venus.

Nina Dobrev -égérie de la série Vampire Diaries- arrive donc à pic en émule de Felicity -Arrow- Smoak pour ajouter une dose d’humour et de dialogues un peu plus ‘sensuels’ (hem, hem), Toni Collette (LITTLE MISS SUNSHINE, HITCHCOCK), l’extraordinaire Tara dans la série United States of Tara, joue une boss tyrannique parfaitement crédible et enfin, la présence du footballeur Neymar devrait convaincre les amateurs de venir voir leur vedette pendant quelques minutes sur le grand écran. Quelques autres stars viennent encore s’ajouter à ce ratissage plutôt large comme Tony Jaa (ONG-BAK) ou Ice Cube

Vous l’aurez aisément compris, tout cela ne fait pas un film, loin s’en faut, surtout lorsque l’on voit l’indigence des dialogues, l’absence totale de profondeur des personnages et des scènes d’action qui ne sont là que pour faire digérer une pilule tout à fait indigeste.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...