Titre français: Lego Batman, le film
Réalisation: Chris McKay
Interprètes: Will Arnett, Michael Cera, Rosario Dawson, Ralph Fiennes
Scénario: Seth Grahame-Smith, Chris McKenna

Durée: 104‘
Genre: Film d'animation
Date de sortie: 08/02/2017
Cotation: * (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Tous les films importants commencent par un écran noir, une musique angoissante et un immense logo de studio. C’est d’ailleurs de cette façon que débute THE LEGO BATMAN MOVIE...

En 2014 sortait THE LEGO MOVIE. Bien accueilli par la critique, très bien par le public, ce long métrage surfait déjà sur une vague démarrée au format vidéo avant cette année-là (il y avait eu un LEGO BATMAN en 2013) qui consistait à animer des personnages playmobil dans une univers en Lego.

Depuis, d’autres films ‘direct-to-video’ ont vu le jour et de nombreux jeux vidéos ont également repris ce qui ressemble furieusement à une bonne idée marketing. A partir de là, il n’y avait plus grand-chose à faire pour que les studios s’enfoncent dans la fausse bonne idée de la franchise qui rapporte en jouant sur des sortes de spin-off de séries de personnages bien connus.

THE LEGO BATMAN MOVIE vient donc compléter une offre déjà grande en la matière tout en mettant les gros moyens pour que le public se précipite sur cette franchise Lego-DC. Alors que tirer cinématographiquement de ce côté marketing à outrance?

Clairement d’abord, l’énorme travaille des équipes d’animation. Car l’air de rien ce type de long métrage nécessite un travail considérable pour mettre en boîte des scènes d’action complètement en animation Lego.

Ensuite, faire un scénario qui plaise à la fois aux fans de Lego et aux fans de l’univers DC. Et à nouveau, les dialogues sont vifs, les situations référentielles sont innombrables et il faut bien l’admettre les fans de DC ne manqueront pas de rire ou de sourire aux réparties du Joker, de Batman et de tous les héros ou vilains qui cohabitent dans ce THE LEGO BATMAN MOVIE.

Le second degré est bien sûr omniprésent et c’est ce qui fait le spectacle en plus de l’animation. Cependant, la question de base reste posée: qu’est-ce qui -à part le marketing- justifie un tel déploiement de force dans le cinéma d’aujourd’hui? Pas grand-chose car il n’est clairement pas question ici de faire autre chose qu’une promotion à grande échelle des univers Lego et DC tout en essayant de vaguement divertir le public.

Finalement, THE LEGO BATMAN MOVIE n’est rien de plus qu’un gigantesque placement de produit déguisé en film d’animation. Qu’on ne s’y trompe pas.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...