Réalisation: György Pálfi
Interprètes: Csaba Czene, Gergely Trócsányi, Marc Bischoff, Gina Moreno
Scénario: György Pálfi, Zsófia Ruttkay

Durée: 92‘
Genre: Drame
Date de sortie: 29/08/2006
Cotation: ****

Trois histoires. Trois âges. Trois hommes. Le grand-père, le père et le fils. L'un est un officier, l'autre un sportif de premier plan dans une discipline peu connue et le dernier un maître dans l'art de la taxidermie. L'un court après le sexe, l'autre après le succès et le troisième après l'immortalité...

TAXIDERMIA, c’est une saga familiale comme on en a peu vu: un film qui suit trois générations d’hommes hors du commun, libidineux, sportif de la bouffe ou encore taxidermiste artiste dans l’âme, un film à sketches qui raconte une seule histoire, un récit d’amours et de folies quasi surréalistes, un film dont le grotesque sert son propos de bout en bout, enfin un film superbement maîtrisé par György Pálfi, un jeune réalisateur hongrois dont c’est le troisième long métrage…

Cru tant par l’image que par la parole, n’hésitant pas à bousculer les tabous, TAXIDERMIA aborde tous les sujets avec une maestria étonnante. La caméra de György Pálfi (qui nous avait bousculé déjà avec HUKKLE) prend des angles surprenants et ose des mouvements hypnotiques et superbes (l’historique de la baignoire de la première partie est extraordinaire) illustrant toujours parfaitement le propos.

Filmant l’intime en très gros plan et s’écartant juste au bon moment pour imposer une image choc, bourrant l’écran de ses fantasmes gore, György Pálfi est très proche de l’exubérance d’un Kusturica, des délires visuels d’un Terry Gilliam ou des débordements d’un John Waters. Il ne peut s’empêcher de nous remplir les yeux provoquant parfois l’écoeurement avant la compréhension du sens mais ne perdant jamais le fil du récit ni l’immense qualité de sa mise en scène.

Depuis la première image jusqu’à l’ultime et paroxystique vision finale, TAXIDERMIA ne vous laissera jamais indifférent mais vous demandera d’avoir le coeur bien accroché pour dépasser les moments d’écoeurement profond à la recherche du sens d’une fable comme vous n’en avez pas vu depuis longtemps…

Il est à noter que si la richesse visuelle du film est indéniable, la richesse de contenu du site Internet du film (http://www.taxidermia.hu/flashfr.htm) risque de vous procurer de longues heures de surf passionnantes!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...