Titre français: La colère d’un homme patient
Réalisation: Raúl Arévalo
Interprètes: Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez
Scénario: Raúl Arévalo, David Pulido

Genre: Thriller
Date de sortie: 26/04/2017
Cotation: ** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Un casse de bijouterie qui tourne mal. Le chauffeur du casse s’en va sans attendre ses complices et, poursuivi par la police, fait un tonneau...

On a vu beaucoup de film de vengeance au cinéma et un des spécialistes du genre, le coréen Park Chan-Wook nous a donné, avec OLDBOY, l’un des films les plus aboutis dans ce domaine. Plus à l’ouest, les espagnols (au sens large englobant aussi l’Amérique du Sud) nous ont offert ces dernières années de très beaux exemples de thriller.

Il ne manquait donc plus au tableau qu’un espagnol nous proposant un film de vengeance en forme de thriller. C’est chose faite avec TARDE PARA LA IRA, premier film derrière la caméra de Raúl Arévalo,  acteur dans l’excellent thriller LA ISLA MINIMA.

Après avoir gagné de multiples prix dans son pays, et avoir été présenté en avant-première au Brussels International Fantasy Film Festival, TARDE PARA LA IRA (justement intitulé en français LA COLERE D’UN HOMME PATIENT) nous propose une vengeance sans concessions mais au long terme.

Caméra très mobile, cinéma très brut dans sa forme (et dans son fond pour traduire une certaine violence), le film de Raúl Arévalo est mis en scène très efficacement avec un scénario plutôt finement serti qui élève en quelque sorte la vengeance au rang d’art sans pour autant se départir d’une certaine morale. Brossé d’abord en petits tableaux autour d’un lieu ou d’un personnage, le film prend petit à petit son envol et acquiert un rythme qui ne faiblira pas entraînant le spectateur dans des sentiments complexes entre haine, rage et violence et jouant avec lui au fil de retournements inattendus.

Comme souvent avec le cinéma espagnol, les interprètes sont excellents rendant hommage aux personnages bien typés proposés par le scénario de Raúl Arévalo, David Pulido. Du bel ouvrage!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...