Réalisation: Dean Israelite
Interprètes: Dacre Montgomery, Naomi Scott, RJ Cyler, Ludi Lin
Scénario: John Gatins, Matt Sazama

Durée: 124‘
Genre: Film fantastique
Date de sortie: 05/04/2017
Cotation: o

A l’ère cénozoïque, Zordon, un des power rangers, combat Rita Repulsa, le mal personnifié. Mais pour détruire cette dernière, il doit l’attirer dans un piège et mourir lui-même, non sans avoir auparavant protégé les cristaux des power rangers. Des millénaires plus tard, de nos jours, cinq jeunes vont alors retrouver les cristaux pour poursuivre le combat de Zordon...

Tirée des séries japonaises de type Super Sentai ou des jeunes gens en costumes de couleurs combattent des créatures maléfiques, les Powers Rangers américains ont depuis 93 été déclinés en séries et en films avec plus ou moins de bonheur.

Si il est vrai que la série américaine avait perdu une partie du second degré japonais, il n’en demeure pas moins que les Power Rangers ont toujours conservé une sorte d’auto-dérision et de côté un peu ‘cheap’ qui ont fait le succès et la drôlerie parfois involontaire.

Pour ce nouveau film, POWER RANGERS, on est hélas bien loin du plaisir pris à regarder la série et la mise en place médiocre des personnages pendant environ 1h15 a de quoi largement désarçonner le spectateur qui s’attendait à au moins voir pointer les jeunes en armure un peu plus tôt.

Le côté fun et apparemment bricolé de la série et de quelques-uns des films qui ont suivi est ici complètement oblitéré par une volonté de faire ‘comme les vrais super-héros’ (entendez comme chez Marvel et DC) tout en ne s’en donnant pas les moyens.

Le final est d’ailleurs assez exemplaire à ce titre puisqu’il sent le manque de maîtrise de la mise en scène et du découpage de bout en bout. Même Elizabeth Banks en Rita Repulsa (la super méchante des Power Rangers) ne parvient pas à y croire et offre une prestation costumée bien loin de celle qu’elle avait dans THE HUNGER GAMES.

Beaucoup de gâchis donc pour pas grand-chose! A la sortie du film, on est en tout cas en droit de se demander si les producteurs vont continuer la série de films qu’ils ont programmée suite à ce premier opus. Espérons que non.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...