Titre français: Pirates des Caraïbes: La Vengeance de Salazar
Réalisation: Joachim Rønning, Espen Sandberg
Interprètes: Johnny Depp, Geoffrey Rush, Javier Bardem, Orlando Bloom
Scénario: Jeff Nathanson, Jeff Nathanson

Durée: 129‘
Genre: Film d'aventures fantastique
Date de sortie: 24/05/2017
Cotation: * (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Alors qu’il est à la recherche de Jack Sparrow, Henry Turner, le fils de Will et d’Elizabeth, se retrouve face au Capitaine Salazar, revenu d’entre les morts. Celui-ci lui confie alors la mission de lui ramener Sparrow pour qu’il puisse le ramener lui et les siens à la vie grâce au trident de Neptune...

Avec PotC: ON STRANGER TIDES on pensait bien en avoir fini avec ce Jack Sparrow, au demeurant bien sympathique, mais qui commençait à sentir le réchauffé, voyant les nouvelles histoires tourner en rond tandis que Johnny Depp cabotinait de plus en plus.

Mais voilà, les producteurs se sont sans doute dit que 14 ans après le premier, il y avait prescription et qu’il était temps de donner à nouveau aux plus jeunes têtes blondes le goût des pirates. D’où ce PIRATES OF THE CARIBBEAN: DEAD MEN TELL NO TALES qui sent bon la relance d’une franchise qui avait fait recette.

Et lorsque l’on dit relance, on devrait presque dire ici “retour aux origines” tant le film rappelle PotC: THE CURSE OF THE BLACK PEARL puisqu’on y retrouve le fils de Will Turner et les non-morts qui avaient assuré le spectacle de ce premier opus. En plus, on a même droit aux origines de Jack avec un jeune Sparrow joué par Anthony De La Torre.

Est-ce à dire que PIRATES OF THE CARIBBEAN: DEAD MEN TELL NO TALES est un mauvais film? Non, bien sûr, simplement, l’accumulation d’une même histoire au fil du temps a de quoi gâcher le plaisir des plus endurcis des spectateurs malgré la débauche des effets spéciaux et le capital sympathie de têtes d’affiche comme Geoffrey Rush (THE KING’S SPEECH, LA MIGLIORE OFFERTA) ou Javier Bardem (qui prend visiblement un malin plaisir à son rôle de non-mort!).

Donc ce 5e opus de la franchise n’est pas le plus mauvais de la série (STRANGER TIDES avait laissé un goût très amer au fond des mirettes) et l’on peut même dire qu’il fait plutôt convenablement son boulot de divertissement sans prétention. Mais faut-il pour autant se lancer dans l’aventure du 6e? Il semble que les studios aient déjà fait leur choix…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...