Réalisation: James Mangold
Interprètes: Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Boyd Holbrook
Scénario: James Mangold, Scott Frank

Durée: 137‘
Genre: Film d'action fantastique
Date de sortie: 01/03/2017
Cotation: ***

Logan est devenu chauffeur de limousine et trimballe des businessmen ou des jeunes femmes fêtant leur enterrement de vie de jeunes filles. Envie de se ranger ou simple déchéance? Mais un passé comme celui de Wolverine n’est jamais très loin et s’empresse de rattraper le héros aux griffes d’adamantium...

Depuis 2009, le personnage de Wolverine traine ses griffes en dehors (aux côtés?) de la franchise X-Men, d’abord avec ses origines en 2009 (X-MEN ORIGINS: WOLVERINE) puis avec son voyage au Japon dans THE WOLVERINE (en 2013, déjà réalisé par James Mangold). Il est donc plus que normal de le retrouver ici à nouveau seul (ou presque) dans ce LOGAN qui pourrait être sous-titré Wolverine 3 sans problème.

Personnage très violent et surtout imprévisible des comics Marvel, Wolverine se devait d’avoir enfin un film à son image, un film qui replongerait dans le côté sombre de Logan, bien loin de l’image (un peu trop) d’Epinal qu’avaient donnée les deux films précédents.

Et l’on est servi puisque le film s’est vu classé R aux Etats-Unis pour violence brutale, libertés langagières (comme c’est bien dit!) et brèves scènes de nudité. Mais passons sur ces classifications souvent ridicules pour en venir au fait: LOGAN est un épisode particulièrement réussi de cette franchise mettant Wolverine au centre du jeu, non seulement par sa fidélité au personnage mais aussi par la qualité d’un scénario très écrit et d’une mise en scène qui sait laisser la place aux moments plus calmes au milieu de scènes d’action effrénées.

Profitant d’un Logan à bout de souffle (au sens propre) dont la régénération montre de gros signes de faiblesses et dont la volonté de tuer à tout-va s’est largement émoussée, le script en profite aussi pour introduire X-23 (un clone apparu dans la série animée des X-Men), futur pendant féminin de Logan (en plus méchant et tout aussi imprévisible) et nous préparer à une suite pleine de petits mutants tous frais et tous puissants.

James Mangold (COPLAND ou l’excellent IDENTITY) signe sans doute avec LOGAN la première oeuvre réellement adulte transposée des comics Marvel, et cela va faire énormément plaisir à tous les fans, qu’on se le dise!

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...