Titre français: Harry Potter et les reliques de la mort – Partie 1

Durée: 146‘
Genre: Film d'aventures fantastiques
Date de sortie: 16/11/2010
Cotation: ***

Une vague de sombres menaces pèsent sur le monde des humains... Tandis qu'Hermione efface toute trace de son existence auprès de ses parents, Harry regarde ses parents adoptifs quitter en vitesse le domicile pour échapper à la menace de Lord Voldemort...

Septième et dernier volet de la saga Harry Potter, ce DEATHLY HALLOWS se voit donc couper en deux parties du seul fait de la densité du dernier roman de J.K. Rowling qui a, elle aussi, clôturé les aventures du célèbre sorcier.
Certaines mauvaises langues ne manqueront pas de saluer la fin de cette longue série qui s’étire maintenant depuis 10 ans… Nous nous contenterons surtout de saluer enfin la maturité tant attendue de ce premier opus adapté du septième roman! Enfin, ces sorciers en baguette courte semblent plonger dans autre chose qu’une bluette pour adolescents.
Et de fait, le démarrage de HARRY POTTER AND THE DEATHLY HALLOWS Part 1, sombre de chez sombre, avec une série de morts à la clé, fait vraiment entrer le spectateur dans le vif du sujet. Le récit emprunte donc la voie d’un véritable coup d’état dans le monde la sorcellerie, coup mené par Lord Voldemort qui a décidé de se débarrasser une bonne fois pour toute du petit sorcier à lunettes.
La mise en scène est vive, la photographie à l’image de la désespérance des protagonistes et la maturité des trois jeunes interprètes principaux (Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint) se voit enfin clairement traduite dans un jeu plus ‘adulte’. Et l’on appréciera une part plus grande faîte à la magie et aux décors extérieurs plus somptueux et plus apocalyptiques que par le passé.
Bien sûr, les dialogues sont toujours aussi peu convaincants et à l’emporte pièce mais on ne sent pas passer les près de deux heures trente de films et l’on se prépare avec impatience à la deuxième partie (en 3D!) de ce final qui devrait s’avérer intéressant à plus d’un titre…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...