Réalisation: Etienne Comar
Interprètes: Reda Kateb, Cécile De France, Bea Palya, Bimbam Merstein
Scénario: Etienne Comar, Alexis Salatko

Durée: 117‘
Genre: Drame biographique
Date de sortie: 10/05/2017
Cotation: ** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Django Reinhardt fait un succès à Paris sous l’occupation. Les allemands lui proposent une tournée en Allemagne sous certaines conditions. Mais Django le tzigane refuse...

Plutôt que d’aborder linéairement, et depuis la naissance, la biographie du célèbre guitariste Django Reinhardt, Etienne Comar (que l’on connaît notamment comme scénariste DES HOMMES ET DES DIEUX ou LES SAVEURS DU PALAIS) a choisi, pour ce DJANGO, son premier long métrage derrière la caméra, un épisode précis de la vie de Django, un morceau d’histoire dans la grande Histoire, son existence et sa fuite sous l’occupation de la guerre 40-45.

Et c’est petit à petit, par touches volontairement restreintes, qu’Etienne Comar développe la biographie de Django, laissant bien évidemment d’abord la parole à un florilège de musiques tziganes et manouches qui traduisent encore mieux l’existence de ce grand musicien.

Dénonçant en filigrane le comportement opportuniste des deux camps, le français et l’allemand, DJANGO manque malheureusement d’enjeux et de tensions à l’exception de ceux sur la musique même du tzigane. Et ce manque donne au récit un aspect mécanique, syncopé, peu engageant (sauf sur la fin du film) qui est heureusement sauvé par les prestations très convaincantes de Reda Kateb  (HIPPOCRATE, LES CHEVALIERS BLANCS) et Cécile de France (SOEUR SOURIRE, LE GAMIN AU VELO).

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...