Réalisation: Jon Nguyen, Rick Barnes
Interprètes: David Lynch
Scénario:

Durée: 88‘
Genre: Biographie, Documentaire
Date de sortie: 17/05/2017
Cotation: *** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

David Lynch discute de l’art, de la vie... et de sa jeunesse.

Est-il besoin de répéter que David Lynch est un cinéaste à part? Certainement pas car toute son oeuvre n’a eu de cesse de nous démontrer que Lynch est un artiste complet qui de la peinture à la musique en passant par la sculpture ou le cinéma marque le monde des arts.

Et les deux réalisateurs de ce documentaire ont réussi un tour de force. Car même si ce DAVID LYNCH: THE ART LIFE commence comme un doc assez classique suivant Lynch dans son atelier, un Lynch qui parle de ses oeuvres de peinture et de sa vision de l’art (comment il crée à partir d’idées en même temps à partir de sa vie).

Puis peu à peu, le David Lynch pudique se confie sur son enfance plutôt heureuse, très libre dans laquelle sa mère lui refuse des livres à colorier pour qu’il puisse mieux créer à partir de rien, dans laquelle aussi sa mère et son père ne se disputent jamais.

Puis les déplacements incessants de son père, un scientifique, viennent rendre la vie plus difficile. Ses fréquentations ne sont pas bonnes, il déteste étudier et faire ses devoirs. Ces confidences étonnantes révèle principalement une chose: le petit David devait devenir le Lynch que l’on connaît tant l’on retrouve dans ses oeuvres des morceaux de sa vie. On peut d’ailleurs presque, à l’instar de l’oeuf et de la poule, se demander qui des souvenirs et de l’oeuvre était là en premier…

Les deux auteurs, Jon Nguyen et Rick Barnes, s’arrêtent au début de la carrière cinématographique de Lynch, ERASERHEAD. Et c’est bien dommage car on en redemanderait volontiers, tant écouter un David Lynch parler de lui reste passionnant!

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...