Durée: 117‘
Genre: Drame
Date de sortie: 04/02/2014
Cotation: **** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

1985. Ron Woodroof prend des paris lors de show de rodéos. Hélas ce jour-là son poulain ne reste pas en selle très longtemps et il doit échapper aux parieurs fous furieux qui le suivent. En se faisant coffrer par son pote le shérif Tuck, il parvient à éviter de se faire tabasser...

Inspiré de faits réels, DALLAS BUYERS CLUB relate l’histoire de Ron Woodroof, véritable cow-boy texan, hétérosexuel convaincu et homophobe par essence, qui fut contaminé par le virus du SIDA, se soigna à coup de médicaments non autorisés par la FDA (Food and Drug Administration) sur le territoire américain avant de vendre ses mêmes médicaments aux autres malades du SIDA à Dallas.
Sur cette histoire vraie déjà édifiante en soi, Jean-Marc Vallée et ses scénaristes ont construit une vraie fiction, un film qui tient en haleine de bout en bout grâce à ce formidable personnage de Ron Woodroof qui, de par son évolution depuis un homme débectant vers un bienfaiteur d’une humanité laissée pour compte par le monde médical américain.
Mais la grande force du film repose aussi sur une interprétation extraordinaire de Matthew McConaughey (WOLF OF WALL STREET, MUD), qui à l’instar d’un Christian Bale dans THE MACHINIST, a perdu beaucoup de poids pour composer ce personnage hors du commun de Ron Woodroof. A cette interprétation sans failles répond l’excellente interprétation de Jared Leto (LORD OF WAR) en travesti sensible et toxicomane. On ne serait pas surpris que ces deux-là cartonnent aux Oscar qui aiment depuis toujours les rôles à transformation…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...