Titre français: Jimi: All Is by My Side

Durée: 118‘
Genre: Biographie
Date de sortie: 28/04/2015
Cotation: *** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

1966. Cheetah Club à New York. Linda Keith, petite amie de Keith Richards, assiste à une représentation d’un groupe dans lequel joue Jimi Hendrix. Elle est fascinée et lui propose de jouer seul et de l’aider à percer...

Ceux qui s’attendent à un biopic fidèle sur Jimi Hendrix en allant voir ALL IS BY MY SIDE en seront pour leurs frais.
En effet, John Ridley, scénariste et réalisateur du film, n’a pas choisi d’être exhaustif ni forcément fidèle au détail de la vie du personnage. Il a plus tenté de nous faire pénétrer dans l’univers d’un génie musical, homme destructeur et artiste changeant.
La forme du film est à l’image du personnage, très libre, mêlant inserts d’images d’archives avec une fiction qui suit l’inspiration de Jimi Hendrix au fil des mois qui ont vu son départ de New York pour Londres où sa carrière va décoller. Il montre à quel point le brillant guitariste s’est laissé manipuler et balloter de gauche à droite ne s’intéressant qu’à la musique et à ses compositions.
John Ridley se focalise aussi beaucoup sur la relation entre Linda Keith et Hendrix, ajoutant à sa fiction une histoire d’amour et d’admiration qui permet au récit de rester intéressant et dynamique.
L’interprétation des deux protagonistes, André Benjamin dans le rôle titre, et Imogen Poots en Linda Keith, est particulièrement fluide et colle vraiment à l’histoire rendant très réaliste et attachant la fiction qui en découle.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...