Titre français: Quelques minutes après minuit
Réalisation: J.A. Bayona
Interprètes: Lewis MacDougall, Sigourney Weaver, Felicity Jones, Toby Kebbell
Scénario: Patrick Ness, Patrick Ness

Durée: 108‘
Genre: Drame fantastique
Date de sortie: 04/01/2017
Cotation: ** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Le jeune Connor se réveille en pleine nuit suite à un cauchemar dans lequel il perd sa mère. Il faut dire que celle-ci est en phase terminale de sa maladie et que Connor doit se débrouiller seul pour vivre et pour s’occuper d’elle...

Un jeune garçon, tête de turc de sa classe, souffre de voir sa mère malade sans parvenir à l’aider. Il va se réfugier dans un monde imaginaire où il trouvera un monstre en forme d’arbre qui l’aidera à passer ce cap difficile.

Sujet intéressant et très original adapté pour le cinéma depuis son propre roman par Patrick Ness, A MONSTER CALLS bénéficie de la mise en scène de l’excellent Juan Antonio Bayona à qui l’on doit le non moins excellent EL ORFANATO.

Car pour ce sujet casse-gueule (un mélange d’imaginaire et de réalisme), J. A. Bayona montre sa très grande maîtrise de la progression de la tension, sa capacité à jouer avec les codes de la mise en scène pour embarquer le spectateur là où il le désire et sa qualité indéniable dans la structuration de son récit.

Mélangeant parties animées (les histoires contées par le monstre), les effets spéciaux de l’arbre-monstre et des décors terrifiants, et le monde plus réaliste qui entoure Connor et sa mère, le réalisateur catalan parvient à concocter un subtil mélange de conte et de fantastique ancrés dans la réalité de la maladie de la mère vécue par Connor.

Au vu du récit axé sur le jeune Connor, il fallait une interprétation quasi sans failles du jeune interprète Lewis McDougall (PAN) qui est de presque tous les plans et un beau support des seconds rôles, notamment ceux de Felicity Jones (ROGUE ONE: A STAR WARS STORY) et de Sigourney Weaver.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...