Après avoir fêté dignement son trentième anniversaire, le Festival du Film Francophone de Namur revient en 2016 amputé de 1 jour et avec un budget réduit dû principalement à la défection du Fédéral. Mais cela n’empêche pas les organisateurs de continuer le Festival car, pour eux, celui-ci reste un instrument d’éducation, de partage et d’échange au-delà d’une quelconque polémique.

Ce 31e Festival du Film Francophone de Namur (FIFF) est donc là pour faire découvrir de nouvelles oeuvres et auteurs, favoriser la création, éduquer au cinéma et par le cinéma et bien sûr faire la fête du cinéma.

C’est donc avec 69 longs métrages dont 17 avant-premières que le FIFF va charmer nos pupilles et favoriser la création durant 7 jours du 30 septembre au 6 octobre à Namur. C’est LA FILLE INCONNUE des frères Dardenne qui ouvre le bal et DIVINES, caméra d’or du Festival de Cannes, qui clôturera ces 7 jours.

De nombreuses compétitions auront lieu également durant cette période que ce soit la compétition officielle des longs métrages ou des courts-métrages, dotées toutes de différents prix comme celui de Cinévox, de la critique ou encore de la RTBF, sans oublier le prix du Public.

La compétition des longs métrages en première oeuvre présentera  13 films dont 2 belges, 2 canadiens, 1 cambodgien et quelques autres nationalités comme la Tunisie, le Liban ou le Mali. Pour la compétition officielle, ce sont 15 films qui seront en lice avec 11 fictions et 4 documentaires et Bouli Lanners sera le président du Jury, que du bonheur et du régal en perspective.

Chaque année amène les organisateurs à nous proposer une mise en avant d’un comédien ou d’une comédienne sous forme d’un coup de coeur. Cette année, c’est Sergi Lopez que le public pourra rencontrer le dimanche 2 octobre.

Pour le reste, il y aura aussi une salle consacrée aux documentaires avec un rendez-vous journalier à 18h30 (le rdv du doc belge) et à 15h30 et 21h15 des docs issus de toute la francophonie, le focus cinéma belge flamand, le FIFF Campus qui propose 40 séances pour jeunes, des ateliers, des animations, des débats, des ciné-concerts, des expos et des séances familles.

Mais le Festival propose aussi sont lot de rencontres en tout genre: une leçon de cinéma autour de Philippe Claudel, un atelier sur l’interaction entre ciné et littérature, 15 ans de cinéma made in Wallonie, une journée du cinéma belge et aussi un rendez-vous pour les professionnels et les futurs professionnels.

Pas de doute donc, ce 31e Festival du Film Francophone de Namur (FIFF), malgré un budget réduit, proposera aux amateurs de toiles blanches dans les salles obscures une véritable fête du cinéma pendant 7 jours!

Plus d’infos sur: www.fiff.be

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...